Commémoration des victimes du Génocide perpétré contre les Tutsi à Nkanka

Ce mercredi le 18/04/2018 les fidèles de la Paroisse de Nkanka et habitants du Secteur de Nkanka ainsi que leurs amis ont commémoré pour la vingt-quatrième fois leurs parents, frères et sœurs, enfants, voisins, amis et connaissances victimes du génocide perpétré contre les Tutsi en 1994.

Cette date  du 18 /04 a été choisi car la majorité des Tutsi qui s’étaient refugiés à la Paroisse de NKANKA, au Centre de Santé de Nkanka et à l’école primaire de  Nkanka (qui est devenu pour le moment le «Groupe Scolaire Saint Bonaventure ») furent  sauvagement massacrés le 18/04/1994.

L’hommage rendu aux victimes à commencer dans la soirée du 17/04/2018 par une marche de mémoire qui est partie du centre de GATEBE en se dirigeant vers le  mémorial de NKANKA.

Arrivé au mémorial une bougie d’espérance a été allumée, des bouquets de fleurs ont été déposé sur le tombeau où repose plus de quatre cents corps des victimes et des prières pour le repos de leurs âmes ont été offertes. La veuille s’est poursuivie au Groupe scolaire Saint Bonaventure  de NKANKA où le feu de deuil fut allumé (Igishyito), des témoignages des rescapes ont été donné, des chants des jeunes réunis dans le groupe AERG ont été présenté et des messages des différents autorités ont été délivré.

La journée du 18/04/2018 s’est ouverte par  une messe en mémoire des victimes du génocide perpétré contre les Tutsi a été offerte dans l’église paroissiale, suivi de la marche vers le mémorial pour leur rendre hommage en y déposant des fleurs. En quittant le mémorial ceux qui étaient là se sont rendus à la cours du Groupe Scolaire St Bonaventure. Là des rescapes ont relaté « le calvaire » qu’ils ont traversé, ont remercié ceux qui les sont venus au secours et se sont félicités du pas de développement et réconciliation   qu’ils ont franchi jusqu’ici soutenu par l’Etat et l’Eglise. Les représentants de l’autorité civile dans leur messages ont rencontrés les rescapes et ont promis de faire leur mieux pour venir à l’aide de ceux qui ont encore des difficultés et de promouvoir l’unité et la réconciliation parmi les rwandais.

Que le Bon Dieu accorde un repos éternel aux victimes du Jenoside perpetré contre le Tutsi en 1994 et renconforte tous les rescapes de ce Jenoside.