LA CHAPELLE DE LA CENTRALE GASHONGA A ETE BENIE.

Ce dimanche, le 13 Mai, à la Solennité de l’Ascension, la paroisse catholique de Mushaka a eu une grande joie. Non seulement la joie de l’Ascension, mais aussi la joie de voir l’une des chapelles de ses centrales être bénie. Le rite a été célébré au cours d’une célébration eucharistique qui a été présidée par Mgr Prudence RUDASINGWA, Responsable diocésain de la coordination pastorale. Ladite chapelle  est dédiée à Saint Pierre apôtre.

     

La centrale de Gashonga n’est pas une mineure. Elle traverse un millénaire. Elle fut fondée 1913. Dans ce temps, elle était une des centrales de la paroisse de Mibirizi. A l’ouverture de la paroisse de Mushaka, elle fut une de ses centrales.

La jolie chapelle de la Centrale de Gashonga a couté une somme de cinquante sept millions cinq cent quatre vint dix sept milles, sept cent quarante neuf francs (57,597,749 frw). La dette non encore payée étant un million huit cent milles (1,800,000 frw). Les travaux de construction ont duré une dizaine d’années.

Tous ceux qui ont pris des paroles, entre autres le Responsable de la dite centrale, l’autorité de l’Etat, le Curé de la paroisse de Mushaka, ont beaucoup remercié les fidèles de la Centrale de Gashonga d’avoir conjugué des efforts et construire un tel édifice. Ils ont salué également toute personne ayant contribué de près ou de loin.

Dans son discours, Mgr Prudence a également remercié les fidèles de la centrale de Gashonga qui ont tout donné pour avoir une si belle chapelle.  A ces fidèles, il a demandé de savoir toujours donner à la chapelle sa valeur. C’est un lieu de rencontre avec Jésus. Nous y rencontrerons Jésus à travers sa Paroles, les sacrements et surtout l’Eucharistie. Il a rappelé que le vrai temple reste notre corps. Notre corps est le temple de l’Esprit Saint. Sur ce, notre corps, notre vie sont à respecter. Comme la chapelle se trouve près des écoles, Monseigneur a rappelé aux enseignants d’empêcher les enfants de jouer à côté de la Chapelle sous peine de l’abimer. Au contraire, qu’elle soit pour eux une chance. Qu’ils viennent dans la chapelle pour apprendre à prier.

Les cérémonies qui avaient débuté à 9h00 ont pris fin à 15h00,y comprises  les agapes fraternelles.