La compétition socioculturelle comme un moteur du dynamisme des clubs de paix

mars 8, 2017

 

Dans son volet d’éducation à la culture de la paix dans les écoles, la Commission Justice et Paix du Diocèse Cyangugu a organisé les compétitions socioculturelles dans le but de rendre plus dynamique et compétitifs les clubs de paix. Cette compétition a commencé le 25 février 2017 dans toutes les écoles primaires, et puis dans les écoles secondaires.

Cette compétition devient comme un moteur de redynamisation des clubs car c’est l’opportunité des élèves pour compiler leurs connaissance sur la culture de paix et montrer leurs talents dans la promotion de la paix selon le thème donné « RUBYIRUKO TUBE UMUSEMBURO W’UBUTABERA N’AMAHORO, UBUMWE N’UBWIYUNGE BYO SOKO Y’ITERAMBERE ».

Madame Nyiranzeyimana Dominique, chargée du programme d’éducation à la culture de la paix dans les écoles, a dit qu’à partir de ces compétitions, on va collecter des chansons, des dessins, des poèmes pour la paix qui vont servir comme outils éducatifs. Elle ajoute que tous ces poèmes et chansons seront comme le patrimoine de la Commission et conservés dans son archive.

Cette compétition se caractérise par la joie et le dynamisme des participants car ils chantent et dansent dans joie grandiose et avec l’épanouissement afin de promouvoir les mœurs et les valeurs de la paix. La compétition dans les écoles primaires a été faite au niveau de chaque paroisse où le premier club a gagné comme prix des objets divers dont le tambour qui sera utilisé dans l’animation.

Pour les écoles secondaires, la compétition a commencé le samedi 4 mars 2017 dans les doyennés et les premiers vont compéter au niveau du Diocèse, le samedi  11 mars 2017 au Groupe scolaire Saint Bruno de Gihundwe.

UWINGANIYE Denys Basile

Chargé de communication

Comments are closed.