L’année pastorale 2017-2018 à Cyangugu, sous le signe du grand Jubilé du sacerdoce

novembre 1, 2017

Dans le Diocèse de Cyangugu, l’année pastorale 2017-2018 a été placée en continuité avec le grand évènement qu’a vécu l’Église au Rwanda cette année : le grand Jubilé du centenaire du Sacerdoce au Rwanda célébré le 10 octobre 2017.

En effet, en lançant cette année à la clôture de la session du Presbyterium tenue en dates du 16 au 18 octobre dernier, Mgr Jean Damascène BIMENYIMANA, Évêque de Cyangugu a indiqué comme priorité numéro une l’effort de « vivre les fruits du Jubilé de 100 ans d’ordination des premiers prêtres rwandais, les Abbés Balthazar Gafuku et Donat Reberaho ». Ce jubilé, souligne l’Évêque, a été un don de Dieu non seulement pour les prêtres mais aussi pour toute l’Église au Rwanda et pour l’Église universelle. C’est ainsi que les fruits qu’a portés l’année jubilaire (du 07/10/2015 au 07/10/2017) doivent se prolonger dans la vie de tout prêtre et dans le cœur de tous les fidèles du Diocèse.

Parmi ces fruits du Jubilé, l’Évêque a insisté sur le fait que le Jubilé fut pour tout prêtre une occasion de réfléchir davantage sur « sa relation avec Dieu, avec son Évêque, avec ses confrères et avec les fidèles qui sont à sa charge »[1]. Ainsi, l’Évêque a appelé les prêtres de trouver dans la Sainte Messe, l’adoration de Jésus-Christ dans l’Eucharistie et la régularité pour la Liturgie des Heures les moyens essentiels pour entretenir leur relation avec le Christ et pour mieux accomplir leur mission d’enseigner, de sanctifier et de gouverner le peuple de Dieu.

La deuxième  priorité sur laquelle s’orientera cette année pastorale, c’est la « pastorale de proximité », l’effort de « sortir » pour aller à la rencontre des fidèles là où ils sont : dans les Centrales, dans les Communautés Ecclésiales de Base (CEB), dans les familles, dans les hôpitaux, dans les écoles,…

Et la troisième priorité pastorale, consistera dans la collaboration entre les ministres ordonnés – les prêtres – et les fidèles laïcs. L’Évêque a lancé un appel aux prêtres de créer l’espace favorable pour cette collaboration qui doit être « caractérisée par la distinction et la complémentarité des rôles et des responsabilités »[2]. Dans cette collaboration, les prêtres doivent aussi savoir écouter les attentes des fidèles laïcs et y apporter une lumière puisée au cœur de l’Évangile.

[1] Évêques Catholiques du Rwanda, « Le prêtre est témoin de Jésus Christ, le Bon Pasteur », Message à la Clôture du Jubilé du Centenaire du Sacerdoce au Rwanda, Kigali, 8/9/2017, n. 8 (version française, p. 8)

[2] Ibidem, n. 12 (version française, p. 10).

Comments are closed.